Les Beavers reviennent! http://thebeavers-rakard.forumactif.org/

    wallaces

    Partagez
    avatar
    wallaces

    Localisation : france
    Messages : 51
    Date d'inscription : 11/12/2012

    wallaces

    Message par wallaces le Sam 5 Jan - 13:55

    bonjour a tous

    presentation de moi?un sujet fort interessant mais difficl a faire tellement ya de chose a dire sur.. euh... bin...euh... moi?!ah non ouf pas sur moi mais sur mon personnage(non parce que sur moi y a rien a dire en faite lol)

    pourquoi wallace? je suis devenu fan de wallace suite a la sorti du film braveheart dans lequel un citoyen quelconque se bat d'abord pour un etre qu il aime puis ensuite se bat pour son pays et sa liberte.

    la suite...hum on verra si ce debut d'histoire vous a plus geek
    avatar
    wallaces

    Localisation : france
    Messages : 51
    Date d'inscription : 11/12/2012

    Re: wallaces

    Message par wallaces le Sam 5 Jan - 14:23

    suite de mon histoire lol(bon lecture)

    William Wallace 1272-1305

    William Wallace est né à Elderslie, paroisse de Paisley. Son père travaillait au service de James Stewart, grand régisseur d'Écosse. Il reçut sans doute quelques rudiments d'enseignement à l'abbaye de Paisley, ce qui lui permit d'apprendre le latin et le français. Certains de ses oncles étant prêtres, ils ont certainement pris en charge son éducation. William Wallace épousa Marian Braidfoot aux environs de 1297 à l'église St-Kentigern de Lanark



    Marian fut assassinée sur ordre du gouverneur anglais de Lanark, William de Hazelrig, en mai 1297. Toutefois, il semble qu'elle n'ait pas été tuée uniquement parce que Wallace l'avait protégée des soldats anglais, ainsi que le montre le film où Mel Gibson campe un superbe William. Wallace avait en effet sans doute commencé son combat contre les Anglais, qui firent tuer Marian en représailles.

    Alors que William Wallace attaquait Hazelrig, Andrew Murray lançait ses hommes contre les Anglais installés dans les Highlands et des rébellions éclataient dans tout le pays. Ces soulèvements furent provoqués par la mise en place d'un régime sévère après l'abdication de John Balliol, roi d'Écosse pendant une courte période.

    Le pays était par conséquent passé sous le contrôle d'Édouard Ier qui entendait bien ne pas rendre leur indépendance aux Écossais. Il n'était guère surprenant que ceux-ci tentent de se libérer d'un tel joug. La plupart, vivant dans une grande pauvreté, transformèrent leurs outils de paysans en armes de fortune. La révolte de William Wallace suscita l'attention du peuple et des nobles écossais, qui tous souhaitaient se libérer du pouvoir d'Édouard Ier.

    Rejoints par James Stewart, sir James Douglas et Robert le Bruce, ils s'allièrent rapidement à Wallace et, sous la tutelle de Robert Wishart, évêque de Glasgow, se préparèrent à se battre contre les Anglais. William Wallace et Murray, tout d'abord découragés lorsque les nobles se rendirent aux Anglais le 9 juillet 1297 à Irvine, décidèrent rapidement de prendre la tête des rebelles qui s'éparpillaient dans tout le pays. Dès le mois d'août, ils avaient réussi à constituer une armée basée à Stirling.

    Le 11 septembre 1297, les soldats anglais encerclèrent le château de Stirling, tandis que les Écossais les attendaient de l'autre côté de la Forth, séparés uniquement par un pont.



    L'armée anglaise, mal commandée, se lança à l'assaut du pont et fut massacrée par les Écossais. Wallace et Murray remportèrent là une victoire extraordinaire. Malheureusement, Murray, blessé pendant cette bataille, s'éteignit peu après. Wallace assura seul le commandement des rebelles mais il est incontestable qu'il avait perdu un partenaire irremplaçable.

    En octobre, William Wallace conduisit néanmoins ses hommes jusqu'au comté de Durham en Angleterre, puis revint en Écosse en novembre pour attendre la fin de l'hiver et en profiter pour reconstituer ses forces. Wallace fut fait chevalier en mars 1298 à Tor Wood, peut-être par Robert le Bruce, et nommé Gardien de l'Écosse.

    Cette nomination d'un homme de son rang à une position aussi influente indique clairement à quel point la noblesse appréciait sa lutte contre l'ennemi anglais et chérissait la liberté.Il semble que Wallace n'ait jamais abusé du pouvoir qu'on lui avait confié mais qu'il ait en revanche fait tout son possible pour associer noblesse et peuple à son combat. William Wallace n'a pas profité de ses nouveaux privilèges et est demeuré fidèle à son engagement de libérer l'Écosse.

    Édouard Ier et ses troupes se rendirent en Écosse en juillet 1298. Wallace avait décidé de déplacer les populations et les troupeaux afin que les Anglais ne trouvent ni provisions ni informations sur leur chemin.Il apprit par ailleurs à ses hommes à adopter une tactique de défense particulière en formant un groupe compact hérissé de toutes parts de lances, semblable en quelque sorte à un hérisson. Cette défense permettait de lutter contre les chevaux robustes des soldats anglais.

    Les lances ont fait leurs preuves dans de nombreuses batailles. Ainsi armés, Wallace et ses compagnons étaient prêts à affronter l'ennemi. L'armée anglaise comptait malheureusement beaucoup plus d'hommes que les troupes écossaises et les écrasa à Falkirk, malgré tous les efforts de William Wallace. Lui-même faillit d'ailleurs y perdre la vie. Selon certains historiens, Robert le Bruce vint à sa rescousse sur le champ de bataille, comme on le voit dans le film, mais pour d'autres, le Bruce tentait au même moment d'arracher aux Anglais le château d'Ayr dans le Ayrshire.

    Après cette effroyable défaite, Wallace renonça à son titre de Gardien de l'Écosse. L'on ne sait toutefois pas clairement s'il prit cette décision de son plein gré ou non. Robert le Bruce et son cousin John Comyn, dit le Rouge, furent désignés pour le remplacer. L'on ignore pratiquement tout des activités de Wallace à partir de cette époque jusqu'au moment de son arrestation et de son exécution en 1304.

    Ainsi que le montre le film, William Wallace a probablement mené quelques raids dans le Nord de l'Angleterre. En revanche, le film ne disait mot de son éventuel départ pour le continent dans l'espoir de trouver un soutien auprès des Français et du pape. Philippe IV envoya une lettre à Rome demandant à ce que l'on prête secours à Wallace. D'après la date de cette missive, il se serait rendu à Rome vers 1300.

    Des raids se poursuivirent dans toute l'Angleterre jusqu'en 1303. Bien que la plupart portaient la marque de Wallace, il est impossible d'établir s'il y a réellement participé. Ces nouvelles provocations ne firent toutefois qu'attiser la colère d'Édouard Ier, pour qui la capture de Wallace devint alors une priorité. Ce dernier parvint à se cacher quelque temps grâce à la complicité de la plupart de ses compatriotes qui le considéraient comme un héros.

    Toutefois, la soumission de la noblesse écossaise à la couronne anglaise s'accentuant de jour en jour, il devint évident que ses jours étaient désormais comptés. Si l'on ne connaît rien des conditions de l'arrestation de William Wallace aux environs de Glasgow, hormis le fait qu'elle ait été menée par l'Écossais John Mentieth (ou selon certains, par l'un de ses domestiques), l'on sait en revanche qu'il fut conduit immédiatement à Londres, comme le montre le film, où il arriva le 22 août. Traîné dans les rues de la ville le lendemain matin, il ne reçut qu'insultes et quolibets d'une foule persuadée qu'il était un brigand sans pitié qui avait massacré des Anglais innocents et qui méritait un châtiment.

    Conduit au palais de Westminster, on le força à rester debout et à porter une couronne d'épines. Les magistrats, nommés par Édouard Ier, lurent les charges qui pesaient contre lui. Curieusement, William Wallace était accusé du meurtre de Hazelrig, le gouverneur de Lanark, quelque 8 ans auparavant. Venait ensuite évidemment l'accusation de trahison. L'on prononça ensuite la sentence sans que Wallace ait pu tenter de se défendre, les hors-la-loi n'ayant par définition pas le droit de se référer à la loi.

    La sentence fut immédiatement mise à exécution. William Wallace, jeté dans un sac, fut traîné sur plusieurs kilomètres jusqu'à Smithfield. Puis, comme on le voit dans le film, il fut pendu jusqu'à ce qu'il perde connaissance. On le ligota ensuite sur une table, on lui arracha les membres, on lui appliqua un fer rouge sur les entrailles et il fut même certainement émasculé. Son supplice prit fin lorsqu'on lui trancha la tête. Les parties de son corps furent envoyées à Newcastle-upon-Tyne, Berwick, Perth et Stirling et l'on planta sa tête sur un piquet placé sur le pont de Londres en signe d'avertissement aux traîtres éventuels.

    avatar
    Galahad

    Titres Titres : Grand Maître de l'Ordre
    Localisation : Saint-Jean-d'Acre
    Messages : 255
    Date d'inscription : 11/11/2012

    Re: wallaces

    Message par Galahad le Sam 5 Jan - 16:59

    Bienvenue sur notre forum !

    Jolie copier/coller au fait ^^


    ______
    avatar
    wallaces

    Localisation : france
    Messages : 51
    Date d'inscription : 11/12/2012

    Re: wallaces

    Message par wallaces le Sam 5 Jan - 17:12

    mdr merci geek
    avatar
    Pickweek

    Titres Titres : Grand Intendant de l'Ordre
    Messages : 84
    Date d'inscription : 15/11/2012

    Re: wallaces

    Message par Pickweek le Sam 5 Jan - 17:55

    Bienvenue sur notre forum Wallaces, euh perso j'ai pas le courage de lire tout ça désoler


    ______
    Ci vou trouver que jfait bocoup d'phaute d'aurthographe, soyer conziant que jfé énaurmémant defor

    Contenu sponsorisé

    Re: wallaces

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 13 Nov - 7:04